Bande dessinée et SF pré-1945 : G.Ri et la fantaisie scientifique

Mes articles précédents sur la bande dessinée de science-fiction pré-1945 s’étaient concentrés sur les décennies 1930-1940. Le but était de comprendre comment la science-fiction graphique se structurait comme genre en s’appuyant sur les modèles éditoriaux et les thèmatiques du roman d’aventures populaire. N’oublions pas non plus la science-fiction des premiers Spirou par Rob-Vel, exemple d’une tradition de la « fantaisie scientifique » qui s’avère être quant à elle, typiquement européenne. C’est pour mieux la comprendre que je vais aujourd’hui remonter encore dans le temps, au tout début du XXe siècle, avec G.Ri.

Lire toute la série du dossier Bande dessinée et science-fiction

Lire la suite

Jeune recherche en bande dessinée : Isabelle Delorme et Sébastien Llaurens

Pendant les mois de décembre 2014 et janvier 2015, j’ai réalisé une enquête auprès d’une vingtaine de récents et futurs docteurs ayant soutenu leur thèse ces cinq dernières années, ou actuellement en cours de thèse. Leur point commun est d’avoir contribué à la recherche scientifique sur la bande dessinée, dans des disciplines variées : littérature, histoire, sociologie, langues étrangères, SIC… Les entretiens issus de cette enquête seront publiés et serviront de matière à une série d’articles sur la « jeune recherche universitaire sur la bande dessinée », publiée sur Le Carnet de Comicalités. La transcription des entretiens sera publiée ici-même, sur Phylacterium.

Les deux doctorants du jour vont nous amener du côté de l’histoire par la bande dessinée. Il s’agit d’Isabelle Delorme, doctorante à Sciences-Po, qui réfléchit à la notion de « récit mémoriel en bande dessinée » et Sébastien Llaurens, de l’université Aix-Marseille, qui s’intéresse à l’historie contemporaine de la Méditerranée dans la bande dessinée.

Où il est question de l’intérêt des historiens pour l’histoire, de techniques d’identification des sources, de corpus extensif et bien sûr de Maus

Lire l’entretien d’Isabelle Delorme

Lire l’entretien de Sébastien Llaurens

La conquête de l’Université par la bande

Après mon article précédent sur la « thèse en bd« , j’ai eu quelques retours et découvertes personnelles qui m’incitent à poursuivre mes réflexions dans un second texte, davantage tourné vers un panorama plein de découvertes et de chouettes initiatives qui donnent le sentiment qu’un rapprochement, au sens large, entre l’université et la bande dessinée est en cours… Je passe en revue trois signes avant-coureurs : les mémoires en bande dessinée, les blogs dessinés de chercheurs, et la vulgarisation de la science universitaire par la bande dessinée.

Lire la suite