Casterman et Le Lombard vers la bande dessinée documentaire

Je crois que ça y est, c’est définitif : la grande tendance des années 2010 en matière de bande dessinée est l’essor vertigineux de la bande dessinée documentaire. Après le succès de La Revue Dessinée en 2013, après le lancement conjoint de deux revues de bandes dessinées documentaires pour adolescents (Topo et Groom), deux éditeurs historiques lancent simultanément une collection spécialisée dans le genre : Casterman avec « Sociorama » et Le Lombard avec « La petite bédéthèque des savoirs ». Après la lecture de Séducteurs de rue de Léon Maret et Mélanie Gourarier pour la première, et Les requins de Julien Solé et Bernard Séret pour le deuxième, c’est un avis très positif que je vous livre aujourd’hui…

Lire la suite

Anticipation critique (2) : Les Cahiers d’Esther de Riad Sattouf (Editions allary, 2015)

Je m’étais déjà essayé l’année dernière, avec Catharsis de Luz, à « l’anticipation critique ». L’idée est d’aborder une oeuvre récente par une fiction d’anticipation, en se demandant : comment sera lu cet album dans le futur ? Un futur à imaginer, bien sûr, dans un exercice de critique-fiction pour mieux dévoiler l’universalité des images.

C’est au tour des Cahiers d’Esther de subir ce même sort, en complément d’une « vraie » critique que j’ai réalisé pour le site nonfiction.fr.

Lire la suite

Eisner Awards 2016 : le numérique outre-atlantique en 2016

La nomination des Eisner Awards 2016, qui récompensent depuis 2005 la meilleure bande dessinée numérique à travers le prix Best Digital Comic, est l’occasion de s’informer de ce qui se fait en matière de bande dessinée numérique de l’autre coté de l’Atlantique (et, comme tous les ans, de s’étonner de l’absence de prix de la bande dessinée numérique en France parce que je suis un peu taquin).

Lire la suite

Pandora : revue hors-sol ?

Avec un léger décalage temporel, Casterman s’est joint au mouvement de renouveau des revues de bande dessinée ébauché depuis 2012 en lançant tout récemment une nouvelle revue, Pandora, sous l’égide du rédacteur en chef Benoît Mouchart. Je m’interroge sur cette création qui tente de renouer avec l’âge d’or graphico-littéraire de (A Suivre) dans le contexte bouleversée de la presse de bande dessinée au XXIe siècle.

Lire la suite